Apocrifu

Sidi Larbi Cherkaoui s’associe au groupe vocal corse A Filetta, connu pour ses belles interprétations de chants polyphoniques traditionnels, dans ce spectacle qui met en scène la puissance des écrits religieux et leur dangereuse fascination. Car l’écrit — qu’il s’agisse de la Bible ou du Coran — « a ce pouvoir de nous aveugler, de nous autoriser à condamner, à rejeter », affirme Sidi Larbi Cherkaoui. Ou peut-être est-ce l’écriture sainte elle-même qui, comme le suggère le titre du spectacle (Apocrifu), se constitue à partir de tels rejets : « Les apocryphes, ce sont les évangiles qui ont été rejetés par l’Église. Pour moi, c’est le symbole de tout ce qui est rejeté. J’ai voulu créer une danse, une sorte de communauté homéopathique où tout a sa place, où il n’y a pas de déchets. »

En effet, ce sont des livres qui occupent l’espace scénique, sorte de bibliothèque mondiale où gisent des ouvrages écrits dans tant de langues. À côté d’un grand escalier évoquant la tour de Babel ou l’échelle de Jacob, ces volumes sont presque des personnages à part entière, à l’égal des sept chanteurs corses habillés de noir ou des deux danseurs qui s’associent à Sidi Larbi Cherkaoui : Yasuyuki Shuto, qui s’est formé au ballet de Tokyo, a également fait partie de la troupe de Béjart, tandis que Dimitri Jourde est issu du monde du cirque.

Durée : 85 mins

Chorégraphie
Sidi Larbi Cherkaoui

Composition musicale
A Filetta

Scénographie
Herman Sorgeloos

Danseurs
Sidi Larbi Cherkaoui, Dimitri Jourde, Yasujuki Shuto

Musiciens et chanteurs
A Filetta, Maxime Vuillamier, Jean-Claude Acquaviva, Jean Luc Geronimi, Paul Giansily, José Filippi, Jean-Claude Aquaviva, Jean Sicurani

Assistant chorégraphie
Satoshi Kudo, Nienke Reehorst

Dramaturgie
Guy Cools

Costumes
Dries Van Noten

Lumières
Luc Schaltin

Son
Rémi Grasso

Production : De Munt / La Monnaie (Brussels)
Co-production : Festival de Danse de Cannes
Premiere: 05 September 2007, De Munt / La Monnaie

Dates